4pneus
- 96 -

L'an prochain, le prix des contrôles techniques risque d'augmenter

En France, tous les véhicules seront soumis à un contrôle technique qui exige plus de disponibilités de la part des professionnels et techniciens de contrôle technique. Le contrôle renforcera de nombreux aspects de sécurité: freins, pneus, direction, équipement, etc. L'objectif de cette réforme est de se conformer aux nouvelles normes européennes dont le projet ultime est de disposer d'un contrôle technique unique en Europe.

Cette réforme augmentera-t-elle le prix des inspections techniques?

Pour répondre à l'analyse plus précise des différents points de contrôle, les professionnels passeront plus de temps sur les véhicules, ce qui pourrait entraîner une augmentation du prix de l'inspection. Les professionnels ont déjà sorti leurs estimations à propos de ce controle technique prix due à cette réforme, et que cela pourrait atteindre en moyenne 15 à 20% de plus l’an prochain.

La fréquence d'inspection ne change pas, elle est obligatoire pour tous les véhicules de plus de quatre ans. Après cette période, elle doit être renouvelée tous les deux ans. Pour rappel, l'inspection doit être effectuée dans un centre agréé.

L’inspection technique comportera plusieurs niveaux de faute

Ces niveaux de faute comportent permettent et exigent des contrôles plus poussés. Les nouveaux points de contrôle peuvent interdire les voitures de circuler et exigent aux voitures de passer une contre-visite. Le premier niveau de faute sera appelé "défaut mineur". Le deuxième niveau sera appelé "défaut majeur": si un ou plusieurs points sont défectueux, le propriétaire du véhicule aura deux mois pour effectuer les réparations et sera soumis à une contre-visite.

Le troisième niveau sera appelé "défaut critique". Leur non-validation entraînera l’interdiction immédiate du véhicule comme les véhicules dont l'état peut devenir un danger immédiat pour la sécurité routière, le conducteur et son entourage. Le propriétaire ne disposera que de 24 heures pour conduire le véhicule jusqu'à l'endroit où il devra être réparé. Passé ce délai, il sera interdit à la voiture de circuler sous peine d'amende le conducteur sera passible d'une amende de 135 euros jusqu'à la date de la contre-visite.

Dans le cas d'une inspection conforme, un autocollant sera apposé à l'intérieur du véhicule et sur la documentation du véhicule, indiquant le mois et l'année de la prochaine inspection.

Une envie de discussion, réagissez.